ESPE-TV/ Les boussoles du numérique

Journée de rencontres les 10 et 11 décembre 2014 au rocher de Palmer à Cenon (33).
L’ESPE d’Aquitaine était partenaire de la manifestation.

Programme

L’An@é, Association Nationale des Acteurs de l’Ecole, organisait les 10 et 11 décembre derniers  « Les boussoles du numérique – Boussoles 1 : les navigations » au Rocher de Palmer à Cenon.

Cette Rencontre, deuxième du cycle 2013 – 2015 : « Les Boussoles du numérique » a poursuivi une réflexion commencée en 2010 par « L’école à l’heure des écrans », suivie en 2011 par « De l’intelligence plein les doigts » puis en 2012 de « Savoirs en tête » et en 2013, la première édition des « Boussoles du numérique : les orientations ».

Les « Boussoles du numérique » se sont organisées avec quatre points cardinaux en tension permanente et interdépendants qui ont permis de fixer des caps, de développer des systèmes innovants, de déployer des énergies collectives, d’affronter les difficultés, d’accompagner chaque effort et initiative.

  • La société : Nos usages numériques sont présents dans tous les actes du quotidien et entrainent obligatoirement le développement de systèmes innovants pour tous les secteurs de la société.
  • Le politique : Mandaté pour adapter et transformer les politiques publiques, il est lié et contraint par le développement économique, par les évolutions rapides des technologies, par une société non uniforme dans ses pratiques et ses valeurs, par ses engagements enchainés dans un temps court.
  • L’économie : Moteur de nos sociétés actuelles, frein et accélérateur des choix, elle porte les infrastructures, les entreprises, les lieux d’apprentissage et les métiers de demain.
  • La pédagogie : Le numérique redéfinit les espaces de formation, transforme les pratiques, prépare à de nouveaux métiers, permet d’établir des relations distinctes entre les différents acteurs dont le monde du travail et les entreprises.

Quels en étaient les objectifs ?

  1. Montrer les réalités des actions, intégrer la réflexion prospective, les systèmes innovants, présenter des techniques, faire connaitre les travaux des acteurs de l’école en 2014 par leurs approches complémentaires, dans l’éco-système mondial du numérique éducatif.
  2. Prendre en compte l’évolution des espaces d’éducation comme les lieux de formation, l’établissement scolaire, la gouvernance, la rénovation. Comment bouger les murs? Comment insister sur les usages plus que sur les techniques ? Ne pas oublier les enseignants déjà engagés avec des outils en place dans leur quotidien tout en présentant les nouveautés techniques et pédagogiques.
  3. Prendre en situation les évolutions sociales – le monde des objets connectés, l’identité des enseignants comme celle des professions touchés par le numérique, le rôle des enseignants et l’évolution de leur métier, l’internet responsable, l’open data, les réalités du numérique dans des territoires « démunis », les démarches collaboratives, l’éducation péri scolaire.
  4. Permettre l’expression des instances nationales et locales.
  5. Faire se rencontrer tous les niveaux de la formation, de l’école maternelle à l’université.
  6. Créer à Cenon pendant ces deux jours un lieu de formation ouvert pour celles et ceux qui sont impliqués dans un cursus de formation professionnelle.

La manifestation était organisée par l’An@é et Enteis, en partenariat avec Canopé Bordeaux, le réseau Canopé, le Conseil Régional d’Aquitaine, les départements d’Aquitaine, l’ESPE d’Aquitaine en concertation avec l’Académie de Bordeaux, l’AEC, Cap Sciences et les producteurs et éditeurs du monde éducatif partenaires.

Les deux journées s‘ organisaient avec :

  • Les comptoirs de l’innovation, espaces d’exposition et de démonstration.
  • Les débats et les grands témoins du jour.
  • Les ateliers, les outils, les ressources, les pratiques.
  • Le l@b des Comptoirs, découverte, création et jeux ● Les world café permettent l’implication active des participants.
  • Les rencontres professionnelles, permettant d’aborder, entre collègues, des questions spécifiques.

Etaient présents parmi quelques 85 intervenants avec plus de 15 industriels et éditeurs :

  • Catherine Becchetti-Bizot, directrice du numérique pour l’éducation
  • Laurence Bee, journaliste, Parents 3.0
  • Antoine Bidegain, chargé de mission croissance digitale et entrepreneuriat, Mairie de Bordeaux
  • Serge Bergamelli, directeur du CNED
  • Antoine Chotard, responsable veille et prospective, AEC
  • Anne-Marie Cocula, vice-présidente du Conseil régional d’Aquitaine
  • Bernard Cornu, président du CA de l’Institut de l’Unesco pour l’application des technologies de l’information à l’éducation
  • Olivier Dugrip, recteur de l’académie de Bordeaux, chancelier des Universités
  • Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de la CNIL, présidente du G29 « CNIL » européennes
  • Divina Frau-Meigs, directrice scientifique du Clémi
  • Daniel Gillard, IEN TICE33
  • Pierre Lacueille, doyen des IA-IPR Rectorat de Bordeaux
  • Jean-Marc Merriaux, directeur général du réseau Canopé
  • Jacques Mikulovic, directeur ESPE Aquitaine
  • Sophie Pène, professeur à l’Université Paris Descartes, chargée du groupe de travail “éducation et numérique” au Conseil national du numérique (CNUM).
  • Francis Pisani, journaliste, écrivain, consultant
  • Marie Recalde, députée de Gironde et adjointe au Maire de Mérignac
  • Thierry Taboy, vice-président en charge Jeux Sociaux et Sociétaux Groupe RSE Orange
  • Daniel Vosgien, directeur Canopé Aquitaine

Tous les débats et interviews seront bientôt diffusés sur www.educavox.fr

 

ARCHIVES : les boussoles de 2013


Commentaires Clos.