Education à la santé : Gestion et prévention de sa voix à l’école

16 et 20 mars 2015 – Journée de formation pour les étudiants de Gironde inscrits en master 2 (Une conférence plénière suivie d’ateliers pratiques)

Journée co-organisée par l’ESPE d’Aquitaine et la MGEN

L’inscription est obligatoire : lien vers l’espace d’inscription


Conférence :  “VOIX ET PEDAGOGIE pour  l’enseignant stagiaire en ESPE”,  avec Madame Loie, orthophoniste, chargée de prévention et Madame Vidalain, orthophoniste

Entre bonne santé vocale et enseignement, l’alliance est parfois difficile.

Parler est un geste psycho-moteur qui engage à la fois le corps mais aussi les forces psychiques du sujet. L’ « obligation » de parler constitue LE facteur premier favorisant des pathologies vocales. Or l’enseignant fait de sa voix une utilisation supra-physiologique. 55 % d’enseignants se plaignent de problèmes de voix et ces troubles sont à l’origine de 20 % d’arrêts de travail environ par an, contre 4 % chez les autres professionnels (chiffres INSERM, 2006 et MGEN 2011).

Selon l’Inserm, les troubles prédominent :

  • chez les jeunes femmes,
  • chez les professeurs des écoles en maternelle,
  • en début de carrière,
  • chez les professeurs d’Education physique et Sportive et chez les professeurs d’Education Musicale.

Les conséquences sont importantes : en termes de coûts tout d’abord, avec un alourdissement des frais de santé, mais aussi en termes de qualité de vie au travail : manque de vitalité, sensation de stress plus importante, sentiment d’être dépassé, manque d’efficience au niveau cognitif, difficultés respiratoires, etc.

Par ailleurs, chez l’enseignant, un problème vocal perturbe non seulement sa santé physique et psychique mais aussi sa pratique professionnelle. On sait en effet que « La qualité pédagogique est étroitement liée à l’expression orale » (Grosjean, L. (1977)… La bonne réception du message pédagogique est donc étroitement liée à la santé vocale de l’enseignant. La voix pour l’enseignant est devenue une priorité de santé publique. Or, la grande majorité des enseignants n’a bénéficié d’aucune formation vocale initiale et ne possède aucune notion d’hygiène vocale. Ils sont beaucoup à le déplorer ! La fonction « voix » reste un mystère pour le plus grand nombre. Les personnels soignants de la voix sont méconnus du grand public, chers et peu nombreux.

Après 2 mois d’activité (chiffres MGEN automne 2013), 38% des enseignants stagiaires se plaignent de difficultés vocales.  On sait que si l’enseignant présente des difficultés vocales lors de sa formation initiale, il a plus de chances de développer une pathologie vocale durant sa carrière. Mais, sans expérience dans la profession, 66 % les enseignants stagiaires des ESPE disent ne pas éprouver de problème vocal et n’ont pas conscience qu’ils existent des pathologies en la matière.

À l’issue d’une action de prévention des troubles de la voix menée en binôme avec un personnel de l’Education Nationale, 92% des jeunes participants ont pensé que l’intervention avait été intéressante ou très intéressante, et 86% estimaient qu’une sensibilisation à l’hygiène vocale était nécessaire dans leur formation initiale (C. Loie, orthophoniste, chargée de prévention, février 2014).

Les actions autour de la voix présentent de nombreux bénéfices en termes de bien-être, de connaissance de soi et de sa pratique. Mais comment aborder la prévention chez le jeune en ESPE et quel cadre d’action proposer ? C’est tout l’enjeu de cette conférence et des ateliers qui vont suivre.

 Plan de l’intervention : 

Introduction :  la voix est au cœur même du dispositif pédagogique 

 1) La santé vocale de l’enseignant, maître et personne à part entière

  •  Qu’est-ce que la voix ? Eléments d’anatomie et de physiologie
  • L’hygiène de vie indispensable à une voix fonctionnelle : les comportements et connaissances de base favorables au maintien d’une voix en bonne santé
  • Apprivoiser l’environnement : disposition, température, climatisation, outils de travail et de nettoyage : se créer un cadre de travail bienveillant.
  • Quand et qui consulter ? Présentation des personnels médicaux et para-médicaux spécialistes des troubles de la voix et de la communication : leurs compétences propres, le prix des consultations, les examens pratiqués, comment bénéficier d’une prise en charge orthophonique ? L’articulation avec le parcours de soin.
  • Mettre le corps à disposition ou entretenir le terrain : méthodes et pratiques complémentaires conseillées : les références

2) Postures et comportements dans l’acte de parler :

  •  La notion de comportement vocal : travail d’observation de perception et d’écoute
  • Quel comportement vocal pour quelle situation de parole ? Le comportement de forçage vocal en opposition à la voix d’implication
  • Le training vocal : posture, souffle, articulation et résonances : exercices à la portée de tous

3) Voix et didactique : la voix en classe : quelle utilisation pour quel objectif ?

  • La communication non verbale  au service de la voix : proxémique, regard, gestuelle, présentation, gestion de l’espace : avant la voix, le geste.
  • Les « thermostats de la communication » créateurs de convergence : hauteur, intensité, débit, rythme : définition

 Contextes d’application en classe :

    • Enseigner en maternelle ou en primaire : quelle voix pour quel degré ?
    • Expliquer
    • Donner des consignes
    • L’affirmation de l’autorité par la voix
    • Calmer ou réveiller sa classe
    • Théâtraliser ou la maîtrise de l’élocution et de la modulation
    • La gestion de la voix en plein air ou en milieu sonore : cours de récréation, gymnase, piscine, cantine, couloirs : quelques pistes pour soulager sa voix
    • Chanter avec sa classe
    • La rentrée

Conclusion : Synthèse récapitulative : que faire ? Ne pas faire. – Echanges avec les stagiaires qui le souhaitent.


B) L’atelier : « santé vocale » (16 et 20 mars 2015)

Travail actif d’expérimentation durant lequel les stagiaires sont amenés d’emblée à découvrir et à  établir par eux-mêmes leur programme de « santé vocale » parlée et/ou chantée

Objectifs de l’atelier : Repérer les situations sources de tensions vocales, les décrire, se décrire les vivant. Par suite, permettre à chacun de pouvoir y faire face, non seulement par un travail personnalisé sur l’attitude, la posture, le souffle, la résonance, l’articulation et le débit, mais aussi par une réflexion sur les méthodes pédagogiques utilisées, sa place en tant qu’enseignant par rapport aux élèves et au sein de l’institution.

 Autres ateliers

  • Pierre Sémidor (ESPE, 16 et 20 mars 2015) : « la voix est liée à la corporalité ». Le travail sur la voix est donc un travail global qui s’appuie sur la posture, la respiration, la gestuelle. L’atelier pourra permettre un approfondissement pour les stagiaires PE qui ont déjà participé au module « voix et geste » ou pour les autres publics une découverte de ce type de travail proposé par l’ESPE aux stagiaires PE : i) de petits jeux vocaux (Postures et comportements dans l’acte de parler ; ii) la maîtrise technique devient outil au service de l’expressivité.
  • David Suissa ou (ESPE, 16 mars 2015) et Marie-Cécile Barras (20 mars 2015) : « voix et geste en situation professionnelle ». Étude pratique des mécanismes phonatoires et de « l’articulation projetée » dans les situations de communication. La voix, l’oreille et le corps dans les espaces scolaires. Gestion du groupe classe et langage qui permet l’organisation des différents temps des activités, la mise en interaction des élèves, et la formulation et la passation des consignes.
  •  Yves Cusset (ESPE, 16  mars 2015) : « présence et posture de l’enseignant au service de la voix ». Travailler sur la voix pour l’enseignant ne peut pas être qu’une simple affaire technique, ni de connaissance du processus de phonation. Cela suppose aussi de savoir utiliser son corps pour affirmer sa présence face à un public et de s’appuyer sur les ressources expressives que l’on peut mobiliser afin de renforcer cette présence. C’est ce travail sur ce que j’appelle “la personnalité publique” de l’enseignant qui sera mené dans cet atelier.

 

 

Commentaires Clos.