Appel à projet E-Fran : PERSEVERONS et espérons !

L’ESPE d’Aquitaine a participé activement, avec la déléguée académique au numérique pour l’éducation, à un groupe de travail pour répondre à l’appel à projet E-Fran “Espaces de formation, de recherche et d’animation numériques” soutenu par le Programmes d’investissements d’avenir.

Cet appel est issu de la mission Monteil pour une nouvelle politique numérique dans l’Education nationale. Un projet a été déposé, porté par l’Université de Bordeaux, l’ESPE en ayant la responsabilité opérationnelle, réunissant le Rectorat, la MAPI, l’Inria, le Labri, l’IMS, le LACES, E3D, LIUPPA, LDAR, Techne, le MICA, l’ADIREM, l’IUT de Bordeaux, CANOPE, Aquitaine Robotics, Cap Sciences, Eirlab, plusieurs collectivités territoriales et de nombreux établissements, de l’école à l’université.

Intitulé PERSEVERONS (PERSEVERance scolaire avec/par les Objets NumériqueS), le projet propose d’analyser les effets réels de l’usage de deux types d’objets, les robots -et l’alliance de créativité et de maîtrise des algorithmes-, les tablettes -et les potentialités de développement de pratiques expérimentales et réticulaires-, en comparant les contextes scolaires et non scolaires (fablabs -et la co-création dans la réflexion collective et de la production collaborative-). Il s’agit de créer un écosystème autour d’équipes enseignantes et de laboratoires de recherche, des universités et des collectivités, des entreprises via un cluster, et des associations, dans un territoire particulièrement dynamique sur le terrain de l’informatique, de la robotique et de la cognitique.
Les équipes sont prêtes à avancer beaucoup plus loin dans la mesure des effets réels des usages d’objets sur la motivation et le devenir scolaire et social des élèves, dans une perspective qui prenne en compte les représentations, les imaginaires, les perceptions et les pratiques réelles. Le projet vise à fournir une méthodologie et des indicateurs précis de mesure à court, moyen et long terme. La mise en place d’espaces et de réseaux collaboratifs de création pédagogique entre les établissements, l’ESPE, le rectorat, et les structures péri-scolaires sur la base d’activités identifiées autour des objets et dans des territoires variés, est un second volet du projet.

Ce projet a été l’occasion pour l’ESPE de travailler avec un réseau d’acteurs, dans lequel le pôle numérique et le service de la recherche de l’ESPE ont apporté une aide essentielle. On ne peut qu’espérer de ce réseau qu’il restera vivace, quelle que soit l’issue de l’appel à projet.
Tous les formateurs et étudiants de l’ESPE, de toutes les disciplines, pourront en bénéficier si le projet est soutenu. Son processus de construction, en mode collaboratif, a été long, et le suivi le sera également, puisque les réponses sont attendues pour le mois de juin.

Les porteurs du projet, Sabrina Caliaros (DANE), Anne Lehmans, Pierre-Yves Oudeyer (Inria Flowers) et Vincent Liquète sont auditionnés lundi 21 mars à Paris.

Anne Lehmans, chargée de missions
Production et accompagnement numériques

Commentaires Clos.