A l’école de Foucault

Ouvrage sous la direction d’Eirick Prairat, contribution de Jean-François Dupeyron.

Foucault ne semble pas appartenir à la catégorie des philosophes (Rousseau, Condorcet, Kant, Arendt…) qui ont consacré une partie de leur œuvre à la question éducative ou à l’école en tant que telle. Certes, nous avons en mémoire sa très vive critique de l’institution scolaire à l’âge classique mais il semble, à première vue pour un lecteur un peu pressé, que sa contribution à la question de l’école se soit arrêtée là.

Le projet de cet ouvrage, publié avec le concours de l’Association pour le Centre Michel Foucault, est de prendre le contre-pied de cette thèse convenue, en affirmant qu’au-delà de la critique de l’école nous trouverions dans le corpus foucaldien, pris dans toute son ampleur, des éléments non seulement pour réfléchir au rôle et à la place de l’enseignant mais également pour enquêter sur le statut et la légitimité des savoirs. Or, dès lors qu’une philosophie engage, sans nécessairement les conjoindre dans un même mouvement de pensée, une réflexion critique sur la forme scolaire comme lieu instituant, une interrogation sur les enjeux éthiques et politiques de la tâche de transmission et une analyse sur l’épistémologie des savoirs, il ne semble pas déraisonnable de l’admettre au rang des pensées qui contribuent à la réflexion éducative. Telle est la thèse et la raison de cet ouvrage.

Foucault et la forme scolaire

Conformément au vœu de l’auteur de Naissance de la biopolitique, nul ne saurait lire Foucault sans faire usage des outils forgés par celui-ci. Il s’agit ainsi, dans les pages qui suivent, de travailler un usage positif de Foucault pour penser la forme scolaire, dans sa construction et dans son action gouvernementale sur les enfants et les adolescents. Ainsi, après la présentation générale du cadre d’analyse foucaldien, il s’agit d’aborder trois aspects de l’école selon Foucault : la structure complexe de la forme de vie scolaire, l’école à l’époque néolibérale et la formation ambiguë du sujet dans la biopolitique scolaire.

Jean-François Dupeyron

Presses Universitaires de Lorraine

Commentaires Clos.